PLATEFORME AGRICOLE INTÉGRÉE DE CALEQUISSE

Cacheu | Guinée Bissau

ÉTUDE ANTÉRIEURE ET CONSEIL TECHNIQUE

Dans le cadre de la création de la Plateforme Agricole Intégrée de Calequisse, un état des lieux de l'existant du village a été réalisé et une étude préalable a été proposée qui vise à répondre aux besoins à court, moyen et long terme.


Le village de Calequisse est situé dans la région de Cacheu, se développant le long d'une intersection de deux rues, avec une orientation nord-sud, entre Canchungo - Porto do Rio Calaque (un affluent du Rio Pecau) et avec une orientation est ouest, entre les emplacements Praia de Cachalame - villages voisins de Beni, Chanto et Manal.


L'altitude varie entre 18 m et 25 m sur une longueur d'environ 3 km.


Le village est situé à 2 km au nord-est du port de Rio Calaque, à 11 km à l'est de Praia de Cachalame et à 90 km au nord-ouest de la capitale du pays, Bissau, et de l'aéroport le plus proche, l'aéroport international Osvaldo Vieira.


Le secteur de Calequisse n'a pas de réseau routier consolidé. Le sol est compacté dans certaines zones par l'interaction sociale ou le trajet quotidien de ses habitants. Le territoire reste peu modifié, dans lequel se détachent les bâtiments, l'arborescence et les marques au sol.
En général, la population se consacre à l'activité agricole, donnant une composition au paysage, avec des champs cultivés et du bétail paissant librement autour du village.


L'enquête a consisté en une évaluation des conditions d'habitabilité des bâtiments publics, vérifiant dans certains cas qu'ils ne sont pas aptes à être habités. L'enquête est divisée selon les catégories suivantes : administration, éducation, santé et logement. Un recensement des Infrastructures de Soutien a également été réalisé, à savoir le réseau routier, le réseau électrique/photovoltaïque, le réseau d'adduction d'eau, le réseau d'évacuation des eaux usées, le réseau d'évacuation des eaux pluviales et le réseau de télécommunications.


La proposition prévoit la démolition de bâtiments ne remplissant pas les conditions d'habitabilité, l'agrandissement de bâtiments existants, la construction de nouveaux bâtiments intégrés dans les catégories présentées ci-dessus ainsi que dans de nouvelles catégories telles que Religion, Culture, Sport, Commerce et Services.


Concernant les Infrastructures d'Appui, la proposition se décline en deux actions : la première se limite à la structuration des voies de circulation pour les véhicules et les piétons, et la seconde se réfère à une intervention dans l'espace public.


Concernant la première action, la solution consiste à proposer deux scénarios de profil de rue afin de s'adapter à l'arborescence existante. L'intention sera d'intégrer les arbres dans les nouveaux trottoirs, en gardant ces éléments urbains fondamentaux pour l'existence de l'ombrage.


La deuxième action fait référence à la création d'un module d'espace urbain, qui peut être mis en œuvre individuellement ou en multiplication, avec l'intention de fournir une qualité urbaine et de renforcer l'interaction sociale à proximité de certains des bâtiments publics.