ÉCOLE AGRICOLE DE CALEQUISSE

Cacheu | Guinée Bissau

ÉTUDE ANTÉRIEURE ET CONSEIL TECHNIQUE

Dans le cadre de la Plateforme Agricole Intégrée de Calequisse, il s'agit d'implanter une Ecole Agricole dans le nord du pays, à côté du bâtiment de la Fondation « Mon na Lama ».


Une place est créée entre le bâtiment de la Fondation et l'Escola Agrária, pour recevoir adéquatement ceux qui visitent l'équipement. L'accès piéton à chacun des bâtiments fait face à la place. Il a été entendu que l'alignement entre les accès constituerait un axe urbain fondamental pour la création d'un lien entre les deux équipements. La place a une structure arborée qui permet l'ombrage des trottoirs et du parking.


Dans la lignée de la Fondation « Mon na Lama », l'école est construite sur un seul étage et a une forme rectangulaire alignée avec le bâtiment qui la précède. Ici se situe l'entrée principale, face à l'institution qui gère la Plateforme Agricole Intégrée et à laquelle l'école doit son existence, la direction de l'école, la salle polyvalente et les salles pédagogiques spécifiques (informatique et laboratoire).
Le rectangle se désintègre en trois ailes au fur et à mesure qu'il s'éloigne des équipements de gestion du projet. Les trois ailes mentionnées sont destinées aux dortoirs, aux interactions sociales (conférences et repas) et aux salles de classe.


L'équipement a été étudié en vue d'accueillir environ 200 élèves, dont une cinquantaine pourront s'installer dans l'école en internat. Le projet permet d'augmenter la capacité de l'auberge par l'ajout éventuel d'espaces d'hébergement.


L'espace social, en plus de la salle polyvalente adjacente à l'entrée de l'établissement scolaire, comprend une cafétéria et deux salles de conférence. Chacune des salles de conférence peut accueillir jusqu'à 80 étudiants, dont l'une est un système d'amphithéâtre. Cependant, si vous le souhaitez, il peut être unifié en une seule salle de conférence pouvant accueillir jusqu'à 200 étudiants.


Actuellement, le projet comprend quatre salles de classe. Cependant, si nécessaire, la configuration de ces espaces permet leur adaptation aux futurs agrandissements.


La dynamique fonctionnelle d'usage des espaces résulte d'une répartition spatiale objective des différents services. La répartition thématique des espaces permet à l'étudiant de lire et de localiser rapidement les différents secteurs.


Une étude de la lumière/ombre et des couleurs a été réalisée. Dans l'étude lumière/ombre, le placement d'éléments horizontaux et verticaux minimisant la lumière directe du soleil a été analysé, minimisant les coûts énergétiques avec les systèmes de refroidissement. Cette étude exhaustive a dicté la conception finale des façades, composées de visières et de briques creuses qui créent des effets d'ombrage et améliorent les conditions internes du bâtiment. L'utilisation de petites ouvertures a également permis de contrôler l'entrée de la lumière et de la chaleur, créant des jeux dynamiques d'ombre et de lumière.


Concernant l'étude des couleurs, la colorimétrie a été définie en fonction du bâtiment adjacent et de la structure verte entourant l'école. Les panneaux de façade blancs créent une analogie avec une feuille de papier blanche, à laquelle l'étudiant ajoute des dessins sous forme de couches arborescentes, arbustives ou herbacées. La fondation en béton conduit l'utilisateur de l'espace aux principes structurels de la connaissance, associés aux établissements d'enseignement.